Décidément, l'impact du numérique sur l'édition (au sens large) redevient à la mode. Après les réflexions diverses et variées sur les modes de commercialisation du livre, voilà que les chercheurs s'intéressent à l'impact du numérique sur... la poésie.

Une chercher de l'université d'Uppsala (suède) vient de présenter une thèse sur ce sujet, mettant en relief que le numérique peut changer notre perception à la poésie. L'atelier BNP paribas rapporte ainsi une phrase forte de la chercheuse : "La façon dont la poésie numérique transforme le langage soulève de nombreuses questions et modifie nos conceptions traditionnelles de la littérature formées sur la base de livres imprimés". Euh, moi je veux bien, mais a-t-on besoin d'une thèse pour découvrir cela ? Et peut-on encore parler de "littérature" poétique quand on décrit une expérience à base d'écrit, son formes, etc. ?

Il y a des jours, je me demande si on ne se prend pas la tête pour rien...

Pour juger par vous-même, l'info initiale peut être trouvée ici...